Bordalo II - Quand les déchets sont transformes en street art pour denoncer


Bordalo II - Quand les déchets sont transformés en street art pour dénoncer


street-art-déchet-denonciation-écologie-bordalo2-8
Street Art - Bordalo II - Le Raton-laveur

Comment dénoncer de manière créative la surconsommation des modèles économiques modernes tout en transformant le jetable en oeuvres d'art ? C'est la question à laquelle Bordalo II a répondu.   Je suis bien loin moi avec mes tableaux street art sur toile d'après photos ! Mais qui sait un jour peut-être je serai celui qui dénoncera les horreurs de notre civilisation.

Cet artiste originaire de Lisbonne a eu la merveilleuse idée de transformer les déchets de la population en gigantesques installations street art très colorées. Comme pour dire que la nature reprendra le dessus sur les vices de l'Homme, il redonne ainsi sens au cycle de la vie. Images, bio, vidéos et liens, tout est dans cet article. A vos poubelles .....CRÉEZ !

A l'heure où l'on commence à peine à prendre conscience de l'ampleur du désastre de la société de consommation capitaliste, gaspilleuse et ultra polluante, des artistes dénoncent et se mettent au service du combat contre la pollution. J'ai réalisé un précèdent article sur les oeuvres street art qui dénoncent les sujets comme la pollution, la misère, le statut des migrants et des sans domicile fixe. Allez jeter un oeil !

Bordalo 2 ou Bordalo Segundo comme on devrait le prononcer avait déjà été remarqué par The Telegraph pour son oeuvre sur les rails d'un train visible ci-dessous. Il a désormais consacré tout son temps à créer de splendides animaux et insectes du monde entier en 3 dimensions, sur les murs de sa ville.

street-art-bordalo-train-rail-hand-main
Artur Bordalo alias Bordalo II - The Rail Handcheck

Bordalo II - quand l'art s'oppose à la société de consommation


Les matériaux qu'il utilise : carcasses de voitures, bâches et poches plastiques en tous genres, caddies, vieux pneus, cartons, grilles, tôles, appareils électroniques hors d'usage, morceaux de bois, de métal, et bien d'autres encore. En gros, il récupère tous les déchets et les détritus autour de la zone dans laquelle il va créer son oeuvre et les transforment au gré de son imagination en animaux.

Plus qu'un simple peintre ou graffeurs, Bordalo est un sacré bricoleur et n'hésite pas à y aller à la scie ou à la meuleuse pour découper les matériaux qu'il utilise. Un peu comme Vhils avec son marteau piqueur, ces artistes font partie de ceux qui "mouillent la chemise" pour nous offrir la beauté de leur art.

 

Une fois la structure de base collée, soudée, recoupée, il bombe le tout avec des peintures aérosols classiques pour mettre en couleurs ses créations. Les installations sont souvent très larges et très hautes, allant parfois jusqu'à 6 mètres !

 

Bien qu'ayant fait le tour des articles qui parlent de lui et de son travail, rares sont les informations concernant son parcours et ses motivations. La seule chose que je peux vous dire c'est qu'il se nomme Artur. Woawwww l'info !!!!

Pour finir cet article, voici le lien vers sa page facebook pour ne rien manquer de ses nouvelles créations et éventuelles expositions : https://fr-fr.facebook.com/BORDALOII/

Pour finir voici une vidéo making of d'une de ses créations ainsi que sa toute dernière oeuvre qui représente un orang-outang. C'est cadeau.

Cet article étant à présent terminé, je vous invite à vous abonner à mes pages de réseaux sociaux plus bas dans la page pour ne rien manquer de l'actu street art.

 

Bordalo-ii-segundo-street-art-august-2017-orang-outan-orang-utan
Bordalo II - Street Art - Orang-outan

Bordalo II : Making Of de la Salamandre


Écrire commentaire

Commentaires : 0