20 oeuvres street art : denonciation, engagement, messages politiques

20 oeuvres street art : dénonciation, engagement, messages politiques

Le mouvement street art est bien souvent plus que de l'art : c'est de l'art engagé au service d'une ou plusieurs causes qui rongent l'humanité. Politique, société, urbanisation, écologie, guerre, racisme, cause animale : les sujets sont variés. Je vous propose aujourd'hui une sélection exceptionnelle des oeuvres d'arts les plus engagées qu'il m’ait été donné de voir.

Cette première oeuvre est une des plus célèbres au sujet de la religion ! Le message du street artiste Combo est clair : Les religions doivent trouver un terrain d'entente dans leurs textes pour coexister. J'ai réalisé une commande que le client n'a pas souhaité que je diffuse sur mon site. Elle avait pour objet l'intolérance face à la religion.

Street art et société : des provocations aux dénonciations

Cette oeuvre est une merveille, on y voit un enfant pleuré car personne ne l'a notifié sur les réseaux sociaux. Cela montre bien à quel point les nouvelles générations sont dépendantes pour ne pas dire addicts des réseaux sociaux. L'autre pochoir est une oeuvre qui montre la dépendance à ce nouveau concept qu'est le "Hashtag" # célèbre et qui provient de Twitter.

N'hésitez pas à m'envoyer des photos pour que réalise votre tableau street art personnalisé.

Si vous souhaitez savoir comment je procède au niveau des commandes aller jeter un oeil à la Foire Aux Questions.

Nouvelles : Les riches payent des riches pour dire aux classes moyennes qu'il faut blâmer les gens pauvres. Ce graffiti a été repris il y a peu sur les réseaux sociaux sous un autre forme mais avec le même message caché : la satire du monde capitaliste.

Cette célèbre oeuvre de l'incontournable Banksy dénonce la domination des médias sur le peuple. "Une nation sous surveillance". CCTV signifie Closed Circuit TéléVision. Situé près d'une caméra de vidéo-surveillance, le message est un jeu de mot avec le serment d’allégeance du drapeau des USA, à savoir : "One Nation Under God". Le culte de la surveillance et quelque part d'une absence de liberté est ici dénoncé par l'artiste. Située à Londres, l'oeuvre a beaucoup fait parler d'elle et a été effacée.

Banksy est l'artiste street art le plus connu au monde et son art dérange autant qu'il séduit les populations. Ici, il dénonce de manière satirique le rejet des migrants dans les pays européens et notamment ceux qui rejoignent la France pour aller en Angleterre. Les messages des pancartes sont : "Migrants vous n'êtes pas les bienvenues", "Retournez en Afrique", "Laissez nous nos vers".

Ici une oeuvre réalisée au pochoir qui dénonce la souffrance animale, et probablement les conditions d'élevage et de conditionnement des vaches de l'agro-alimentaire industriel. Le message : "Je t'emmerde ! Mange-toi toi-même !" J'ignore qui est l'artiste à l'origine de ce pochoir. Si vous le savez laissez un commentaire. ;)

Les street artistes face au réchauffement climatique

La déforestation et l'urbanisation massive sont ici dénoncés. Inutile d'expliquer la métaphore vous l'aurez tous compris ! Si mes sources sont bonnes il s'agit d'une oeuvre de BLU.

Encore une oeuvre qui dénonce de manière un peu plus.. disons... trash, l'urbanisation massive et ses conséquences sur notre belle nature.

J'aime beaucoup celle-ci. "Je ne crois pas au réchauffement climatique" est graffé sur le mur d'un bâtiment qui, pas à pas, est englouti par les eaux. Le message a pour vocation, à travers l'ironie, de dénoncer celles et ceux qui minimisent l'impact du réchauffement climatique sur la montée des eaux et la recrudescence des catastrophes naturelles telles que les tsunamis et les cyclones par exemple.

De loin l'oeuvre que je préfère sur le sujet du réchauffement climatique, de la pollution massive liée à l'urbanisation et aux industries de masse. Le message est clair : Vous avez provoqué cette situation et désormais le temps vous est compté jusqu'au jour où vous verrez disparaître vos villes.

J'ignore l'origine de cette oeuvre mais je me devais de la placer dans cette catégorie.

Une oeuvre très peu connue qui met en avant la soumission  de la planète au réchauffement climatique causé en grande majorité par les émissions de gaz à effet de serre. Ici, le brûlage de pneus et la mascotte d'une célèbre marque de pneus en train de ***** la planète.

Oeuvre de janvier 2017 : Monsanto m'a tuéé. Hommage direct à Omar m'a tuer. La faute est juste sur le mot MONSANTO où l'artiste à enlevé le "N" en début de mot. Dénoncer la disparition des abeilles, clé de voûte de la pollinisation de nos fleurs, en attaquant directement cette putain de firme qui pollue le monde avec ses pesticides et ses produits chimiques à l'effet dévastateur sur notre écosystème.

Banksy : Le street art engagé

On entre dans la partie politique des oeuvres. Le roi de la provocation dans la simplicité et l'efficacité ? Banksy ! Eh oui encore lui ! Il est partout. C'est même très surprenant que personne n'ai encore réussi quel nom se cache derrière le personnage. Ici, le mur de la honte entre la Palestine et Israël. 

L'oeuvre est subjective et les interprétations peuvent être nombreuses.

Encore une fois, Banksy a frappé ! Ici des enfants palestiniens jouent devant le mur de la honte troué qui laisse apparaître une somptueuse plage. C'est en 2015 que l'artiste s'est rendu à Gaza pour réaliser des oeuvres engagées mais aussi voir l'affreuse réalité des palestiniens dans leurs quotidiens. En exclusivité, je vous mets une courte vidéo inédite réalisée par l'artiste pendant sont "voyage"

Encore une ! ici, on observe un petit salon cosy avec une fenêtre qui donne vue sur la belle nature que les palestiniens ne peuvent pas voir. En effet, le mur sépare leur zone, partiellement détruit (depuis les bombardements de ces dernières années, les approvisionnements en ciment ont été stoppé par l'armée israélienne ....)  de leur véritable terres.

Que dire de cette oeuvre de BLU ? C'est de loin celle qui m'a le plus marqué ces dix dernières années. Elle est tellement parlante... On y voit l'évolution d'une homme lambda a qui on enlève son cerveau pour faire de lui un soldat. Tout est dit : l'ignorance des uns fait le malheur des autres. La guerre est dirigée par des puissants (les mains au dessus) qui asservissent des hommes pour servir leurs propres intérêts.

Banksy ! encore et toujours ! Cette oeuvre est aussi drôle que perturbante. On y voit deux soldats américains en train de scruter les alentours pour ne pas se faire prendre en train de peindre le sigle de la paix en grand. Que signifie ce message ? Personnellement, je pense que Banksy cherche à dénoncer l'hypocrisie des dirigeants qui font la guerre pour une soit disant "paix à venir" de la population. Les guerres d'intérêts pour le pétrole, le gaz et bien d'autres matières premières sont souvent amenées par les dirigeants comme des solutions pour pacifier une zone. Le droit d'ingérence des États-Unis et toutes ces conneries de manipulation de masse...

Voici une oeuvre purement et simplement pacifiste du célèbre Shepard Fairey. Je vous invite à lire un de mes articles pour découvrir qui se cache derrière l'artiste et d'où il vient. "Faites de l'art, pas la guerre". Un hommage certain à "Faites l'amour pas la guerre" = "Make Love Not War".

Une des plus célèbres oeuvres de Banksy. "Napalm" est un message contre la guerre et ses horreurs. On y voit une jeune fille nue qui court (inspiré de la photographie "Napalm" du 8 juin 1972) entourée par Mickey Mouse et Ronald de la pathétiquement célèbre chaîne de "Junk Food" que je ne citerai pas.

La photo d'origine a fait le tour du monde car la jeune fille nue, complètement apeurée, est devenue un symbole de la critique de la guerre au Vietnam.

 

Les deux personnages qui symbolisent normalement la joie chez les enfants sont ici placés pour créer la contradiction des émotions mais aussi dénoncer le sort de deux catégories d'enfants dans le monde à la même période: Les américains peuvent rire pendant que les vietnamiens souffrent.

Cette oeuvre est beaucoup moins connue mais mérite qu'on s'y arrête un instant.  On y voit un enfant brésilien qui pleure car on lui donne un ballon de foot à manger. Selon moi, le message est le suivant : Pourquoi investir des dizaines de millions de dollars pour la coupe du monde alors que bons nombres de brésiliens souffrent de la pauvreté ? Quelle est la priorité ? Le profit ou l'humanité ?

Cet article est à présent terminé. J'aurai pu parler du street art féministe de Miss Tic ou encore de VhilsBlek le rat mais je devais faire une sélection. Pour en savoir plus sur ces derniers artistes cliquez sur leurs noms vous découvrirez leurs oeuvres !!!

 

Une erreur se cache volontairement dans l'article. Saurez-vous la trouver ? N'hésitez pas à commenter et partager sur les réseaux sociaux si ça vous tente ! à très bientôt !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Bob (lundi, 29 mai 2017 10:26)

    Bonjour,
    qu'est ce qui vous intéresse sur le thème du street art engagé?

  • #2

    SlAVE 2.0 (lundi, 29 mai 2017 13:17)

    Bonjour Bob, tout m'intéresse dans le street art engagé : l'ensemble des thèmes abordés dans l'article me parle. Je pense que c'est dans l'art et dans le street art qu'on doit faire passer les messages les plus subversifs et subjectifs aux gens. Le rapport à l'image est tellement important dans nos civilisations. Les gens ont besoin de messages qui dénoncent pour se rendre compte de leur appartenance au groupe, de leurs rôles dans les dérives du monde moderne (pollution, addiction au virtuel, hypocrisie face à la misère, surconsommation, etc...)
    Merci pour ton message, n'hésites pas à partager l'article s'il ta plu.