Shaka : De la rue aux arts plastiques, du grand street art

Shaka : De la rue aux arts plastiques, du grand street art

Marchal Mithouard est un artiste français né en 1975 à Clamart. Son style est unique, coloré, riches en perspectives et tout simplement magique. Sa patte ? il mixe la 3D en sculptant ses œuvres pour nous inviter à rencontrer ses personnages.  Photos, Bio, vidéo, liens, tout est là !

Shaka street art france french selfportrait
Shaka artiste français autoportrait

Les débuts de l'artiste


Il débute le graff dans les années 90. A l'époque, il ne se prend pas vraiment au sérieux et voit l'art de rue comme un hobby, une façon de se détendre et d'être entre potes. La guerre des spots et des crews fait alors rage à Paris. C'est à celui qui trouvera le meilleur endroit, le meilleur lettrage et sera le plus reconnu. Des artistes comme Bando et Blek le Rat pour ne citer qu'eux ont montré la voie. En 1998 il fonde le crew DKP avec des artistes comme Howie, Jorgio et Stik.

Il dit lui-même avoir toujours été attiré par l'art de manière générale. Il souhaitait devenir un véritable artiste. En grandissant à Evry, il parcourt la ville en graffant avec sa team. Afin de concrétiser son projet professionnel, il part à la Sorbonne où il étudiera pendant plusieurs années les Arts Plastiques. Il obtiendra son diplôme en 2000. D'après lui, c'est le sérieux, les rencontres et les techniques apprises qui lui ont permis de trouver son style.

Son style est facile à reconnaitre. Il mélange les techniques de peintures acryliques, bombes aérosols et sculptures. Les couleurs vives et les structurations de ses personnages sont vraiment uniques. Il joue des représentations de la société mais toujours avec humilité. L'aspect subjectif de ses oeuvres est central. Il met en avant l'absurdité de nos comportements au quotidien. Libre à nous d'interpréter le message de l'artiste. Ayant très récemment découvert cet artiste, je pense m'en inspiré pour la réalisation de mes prochaines toiles.

shaka painting en train de peindre street art graffiti
Shaka en pleine création

Le mélange entre 2D et 3D : Shaka se pose en maître


La gestion du bas-relief et le mélange savoureux entre la 2D et la 3D sont arrivés dans les œuvres de Shaka en 2007. L'artiste nous amène a entrer en contact direct avec son travail. Les émotions ressenties sont ainsi exacerbées. L'interaction entre un sujet inerte et un spectateur est relativement connue dans l'art mais rarement dans l'art urbain. Je vous invite à lire mon article sur Alexa Meade, artiste peintre qui peint directement sur des personnes pour mettre en situation des scènes.  Les visages de ces portraits dérangent. Ils nous amènent à repenser la manière dont on est perçu par nos paires. C'est précisément le but de l'artiste. Réinterroger l'image que l'individu moderne renvoie à l'autre. Il fait évoluer son style et ce à une vitesse folle. Des larges portraits colorés aux visages ternes en 3D, chaque œuvre est un véritable message abstrait, pied de nez à la société moderne. Il pointe du doigt des attitudes néfastes pour autrui comme la violence, l’égoïsme, la colère, la haine? etc...Après, libre à chacun d'interpréter ses œuvres.


Shaka : la quête d'évolution permanente


D'après ses dires, il a toujours quelque chose en lui d'inassouvie. Il souhaite évoluer artistiquement en cherchant de nouvelles techniques artistiques. Des graffs, rapidement exécutés aux toiles réalisées en atelier, il se tourne désormais vers la sculpture. Il a appris à une vitesse folle en étant aidé par des amis artistes qui lui ont montré les bases.

Passionné par la création, il ne cherche pas la productivité et le succès. C'est un homme humble et centré sur la recherche. De la réflexion conceptuelle au choix des matériaux, de la solitude en atelier à la collaboration pour réaliser une fresque, Shaka aime la diversité. Les rencontres semblent lui apporter des visions neuves et de nombreuses inspirations. Rares sont ceux qui ne se contentent pas d'un style, vendable et définissant une patte. Des portraits très colorés et réalistes aux visages déstructurés et ternes en 3 dimensions, l'artiste n'a de cesse de se renouveler et ce pour le plaisir de nos yeux.

SHAKA shockwave street art graffiti acrylique toile france
Shaka onde de choc portrait sculpté

Cet article est à présent terminé. Comme le veut la coutume, je vous laisse une vidéo de l'artiste. N'hésitez pas à faire part de vos commentaires et à partager cet article sur les réseaux sociaux.

Écrire commentaire

Commentaires : 0